Mercredi 23 Avril
9:11


Electricité domestique et industrielle à Dakar Sénégal, Aksel France est un magasin de luminaires, une boutique de fournitures électriques et décoration d'intérieur





AKSELFRANCE Electricité
Aksel France
Électricité domestique et industrielle à Dakar Sénégal, Aksel France est un magasin de luminaires, une boutique de fournitures électriques et décoration d'intérieur


Rss
Podcast
Mobile
YouTube


Infos Electricité

Présentation d'AKSELFRANCE

AKSELFRANCE figure parmi les premiers fournisseurs de composants électriques domestiques et industriels à Dakar avec des fournitures de la meilleure qualité au meilleur prix.



Présentation d'AKSELFRANCE
"J'ai ouvert le magasin très jeune. Il ne faisait que le cinquième de la surface actuelle. Aujourd'hui, AKSELFRANCE propose du matériel électrique pour le particulier comme pour le professionnel ou l'industriel. Le plus, chez AKSELFRANCE, c'est la qualité des matériaux. C'est important dans un pays comme le Sénégal où les délestages sont courants, il faut du matériel de qualité pour que la sécurité de l'habitation, du bureau ou de l'usine soit optimale.
De nombreux incendies ont été provoqués par un matériel obsolète ou de qualité médiocre. Notre engagement est celui-ci: la qualité pour la sécurité - mais toujours à un prix attractif, pour toutes les bourses grâce à notre expérience en matière d'électricité générale. Du gros œuvre à la décoration d'intérieur, AKSELFRANCE pourra vous conseiller.
AKSELFRANCE dispose d'un grand choix de luminaires: design, classique ou discret. Nous savons que l'éclairage n'est plus seulement un outil pratique, il faut aussi qu'il habille l'intérieur ou l'extérieur des locaux au goût de tous. C'est avec un large panel d'appliques, lustres, spots, lampadaires, plafonniers que la lumière révélera votre goût.
A l'heure d'une crise économique et écologique, AKSELFRANCE propose des ampoules basse consommation de toutes tailles, avec des qualités luminescentes indéniables et une longue durée de vie."

Vendredi 16 Septembre 2011 - 16:43
Moïn ADWAN


Nouveau commentaire :
Twitter